Mercredi 24 septembre 2014

Musée de la photo, mais aussi de la copie

Lis moi avec webReader

Le besoin de copier ce qui se fait de mieux ailleurs n’est pas une nouveauté en Chine, même si pour des raisons politico-économiques la mode est à tenter de nous le faire croire. Pour exemple l’ouverture du musée de l’appareil photo situé au 308 de l’avenue de Chongqing dans le district de Huangpu à Shanghai.

Le bâtiment abrite en effet quasiment tous les modèles d’appareils photo de grandes marques telles Hasselblad, Leica, Rollei ou Kodak, mais renommés à la sauce chinoise. Le musée dispose même d’un atelier où sont remis en état ces anciens appareils, certaines pièces étant devenues introuvables et refaites artisanalement. Vous y trouverez par exemple un Dongfeng 120, copie conforme d’un modèle de chez Hasselblad ou un Shanghai Red Flag 20 qui n’est autre qu’une reproduction du célèbre Leica M3.

Sont également présentés dans ce musée les différentes techniques de prise de vue et de développement, le Photoshop de l’époque se limitant à quelques filtres n’ayant rien de virtuels et une pellicule bien plus difficile à exploiter que les photos sortant de nos jours des appareils numériques.